Devenez Ami de la Fondation

La fondation a besoin de vous !

Devenez Ami de la Fondation

Vous aimez l’esprit transdisciplinaire de la programmation qui combine art, sciences et poésie, les résidences de recherche artistiques et d'écriture et les expositions dans un lieu au patrimoine architectural unique, soutenez-nous !

Equinoxes : Transformations

La Fondation réunit poètes, écrivains et musiciens pour une soirée de lectures poétiques en image et en musique sur le thème de la transformation.

 

La chrysalide le papillon l’enfant l’adulte l’adulte la sagesse la mort 2020 2030 le cycle de la vie et la sphaigne devient tourbe blonde

Isométries similitudes transformations géologiques anticonformes équivalentes homographiques renversements révolutions métamorphoses… Et à la fleur de l’âge, le livre. Pour apprendre, pour écrire, pour lire. Le livre pour transformer. Transformer le monde. La poésie. Le lien. Le miel. Semer à la folie pour que demain poussent des merveilles. Transformations, pour nous créer des lendemains désirables. Et la poésie se métamorphose elle aussi en rythmes, en musiques, en danses et en images…

Programmation et modération : Nathalie Guiot & Barbara Polla

Lecteurs.rices invité.es : Matthew Amendt, Vincent Barras, Marion Collé, Gregory Chalier, Antoine Dufeu, Krystalli Glyniadakis, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Nikias Imhoof, Anne Kerner, Olivier Liron, Hélène Matte, Clara Molloy, Manuela Morgaine, Morten Søndergaard, Clémence Gachot-Coniglio, Nelly Gérouard et Jean-Marc Baude

 

Programmation

1) Gregory Chalier (1992) commence l’apprentissage de la flûte à l’âge de 8 ans et à 19 ans, il est reçu au concours d’entrée de la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Michel Bellavance. Il suit aussi les cours de grands maîtres et se perfectionne actuellement avec Adam Walker (flûte solo du London Symphony Orchestra) et, dès le printemps 2021, il sera membre de l’académie PPCM (Performance Practice in Contemporary Music) de l’Ensemble Klangforum (Autriche). Il va en entrée nous jouer, d’André Jolivet, l’Incantations No. 3 : Pour que la moisson soit riche qui naîtra des sillons que le laboureur trace. Pour que la moisson de beautés et de rencontres soit riche en cette soirée de « Transformations ».

Il jouera aussi, en duo avec Nikias Imhoof, la Fantaisie-Caprice d’André Jolivet pour flûte et piano.

2) Vincent Barras a une double formation littéraire et médicale. il est aussi professeur d’Histoire de la Médecine à l’Université de Lausanne et dirige l’Institut Universitaire d’Histoire de la Médecine et de la Santé, mais il est aussi poète, performeur et grand spécialiste de poésie sonore. Sa longue liste de publications comprend aussi bien des ouvrages scientifiques de référence que des antologies poétiques. Il traduit en français de nombreux ouvrages de l’italien, de l’anglais et de l’allemand. Bref, c’est un extraterrestre. D’ailleurs, pour sa lecture programmée le 17 décembre, il avait disparu dans la montagne. Aujourd’hui, il sera peut-être avec nous… pour nous faire entendre ses « Transformations ».

3) Née à Athènes en 1979, Krystalli Glyniadakis est écrivain, poète et traductrice grecque. Cosmopolite et polyglotte, elle a étudié la philosophie, la politique et l’écriture créative en Angleterre et a également travaillé et vécu à Oslo et Istanbul. Elle parle et écrit en grec, en norvégien et en anglais, et pratique le français et le turc. Elle rédige des articles pour la presse en Grèce, au Royaume-Uni et en Norvège. Grand prix national de poésie en Grèce en 2018 à l’occasion de « Best Poetry 2018 », elle est aussi membre de SHARING PERAMA, un projet artistique et culturel initié par Barbara Polla en Grèce, à Perama, et elle traduit les poèmes de Robert Montgomery en grec. Pour « Transformations », ce sera Massive Scale.

4) Nikias Imhoof est pianiste, poète et photographe. Il vit et travaille à Genève, où il performe sa poésie, expose ses photographies et donne des concerts de piano dans tous les contextes possibles. Il a participé à plusieurs Equinoxes et pour « Transformations », il va nous lire L’âme et l’ancolie (on dirait presque… la mélancolie ?). Il va également se transformer à nouveau en pianiste pour accompagner Gregory Chalier à la flûte pour nous interpréter la Fantaisie-Caprice d’André Jolivet pour flûte et piano.

5) Marion Collé pense et crée avec son corps. Ancienne élève de l’Académie Fratellini, elle complète sa formation circassienne au Centre National des Arts du Cirque avant de devenir fil de fériste. La poésie est le second fil de vie de cette artiste qui a fait naître Autour du domaine, librement inspiré d’un recueil de Guillevic, puis publie Être fil chez Bruno Doucey. Elle crée le Collectif Porte27 et collabore avec Véronique Caye. Elle vit. Pour « Transformations » elle va nous lire/performer Mon corps s’ouvre.

6) Matthew Amendt a grandi dans les mines de charbon de l’Ouest de la Pennsylvanie, il s’est “fait les dents” en s’entraînant et en se produisant, aux États-Unis et à l’étranger, avec le célèbre Guthrie Theater de Minneapolis. Il a fait ses débuts à New York en 2009 dans le rôle titre de HENRY V. Le NY Times l’a décrit comme un roi Henry particulièrement brillant. En 2014, il a remporté le prix Emery Battis pour le rôle du Prince Hal dans HENRY IV PARTS 1 ET 2, et en 2018, son travail dans HAMLET a été salué par le Pittsburgh Post-Gazette comme l’une des trois meilleures productions de l’année, et il a été nommé “Leading Man of the Year”. Il nous lira un merveilleux discours sur la transformation issu de HENRY IV PARTIE 1 : le Prince Hal s’adressant à son père.

7) Écrivain, metteur en scène, réalisatrice de films, Manuela Morgaine dirige Envers Compagnie, repère de création indépendant, depuis 1991. Prix de Rome en 1994 et lauréate de la Villa Médicis Hors les Murs en 2004, elle vient de publier aux éditions Fabulla Le Temps a Commencé de Cesser – Poèmes Oraculaires. Elle a lu pour nous la fragilité humaine en novembre, depuis la péniche Saturne, son lieu de vie, et pour « Transformations » elle va lire un extrait de POUR WAAD, un film d’archives de la Syrie avant la guerre, en cours de réalisation, dédié à Waad Al-Kateab, réalisatrice del’inoubliable POUR SAMA. Pour reconstruire en images ce qui a été détruit et transformer par l’archive.

8) Poète et artiste danois, Morten Søndergaard (1964),a publié de nombreux livres de poèmes, reçu autant de prix littéraires et a traduit en danois Jorge Luis Borges. Il a co-fondé le collectif de poésie expérimentale Øverste Kirurgiske. Le travail protéiforme de l’artiste conjugue écriture, art sonore, travail de la matière et performance. Dans l’univers de Morten Søndergaard, les livres de poèmes côtoient les ready-made, les livres d’artiste, les marbres gravés, les pages où se déploie l’écriture asémique. Le langage y est principe actif, comme dans La Pharmacie des mots, œuvre traduite en une dizaine de langues, publiée en France par Joca Seria et dont il va nous lire des extraits, en anglais.

9) Intermezzo: Gregory Chalier et Nikias Imhoof interprètent la Fantaisie-Caprice d’André Jolivet pour flûte et piano.

10) Olivier Liron publie chez Alma Éditeur et bientôt chez Gallimard. Alma affirme que « La littérature est l’art de ne pas enfermer les phrases dans une mécanique de communication.» À cette aune, la love story Danse d’atomes d’or est de l’art pur tout comme Neige, une pièce de théâtre poétique dédiée aux liens entre mère et fils. Olivier nous avait lu La vie rêvée des mousses, un autre dialogue entre fils et mère sur la vie et le vivant à travers la botanique, le 17 décembre. Pour « Transformations », il nous réserve une surprise

11) Anne Kerner est une femme d’art et de culture. Journaliste, critique d’art, créatrice vidéo, réalisatrice de la série « Je suis », elle n’a de cesse de mettre en lumière les artistes et de faire vivre leurs œuvres, d’abord avec ouvretesyeux.fr, désormais avec artvisions.fr. Elle est aussi une grande amoureuse d’Henri Michaux. Pour « Transformations », elle va nous lire des textes… mescaliniens.

12) Clara Molloy est poétesse, mais également éditrice et créatrice des marques de parfum Memo Paris, Floraïku et Hermetica. Elle a créé en 2019 le festival de poésie visuelle Cinéhaïku et a publiéTempe a paia dans la collection grise de Cheyne. La paille comme symbole de fragilité. Le grain et le pain du poème. Pour elle la poésie rassemble ce qui surnage. Elle a aussi écrit le magnifique petit livre Grandirs (toujours pour Cheyne) – nous avons une préférence pour les petits livres quand ils sont grands… Pour « Transformations », elle lira un extrait de ce livre.

13) Ancien contrôleur de gestion et journaliste auto, Antoine Dufeu est poète, écrivain et dramaturge, professeur, éditeur, revuiste, auteur associé au CNEAI (2020 et 2021). Promoteur d’une littérature hybride et critique, il a fondé la plateforme de recherche Lic en 2012 et en 2015, avec Frank Smith, la revue RIP, un objet littéraire non identifiable. Il a co-fondé et co- dirigé la revue MIR (deux numéros en 2007 et 2009). Il est responsable du pôle écriture et de l’édition de l’école de design Strate. « Nous avons décidément besoin, écrit-il, de penser à nouveau la politique sinon toute rébellion sera destinée à se transformer tôt ou tard, plus vite que l’ombre qu’elle aura projetée sur les premières heures de ses manifestations, en jetons échangeables dans la première caisse du casino du coin … ». Il lira un extrait de son dernier ouvrage, Sofia-Abeba (MF, 2020).

14) Joana Hadjithomas et Khalil Joreige sont nés au Liban. Ils ont onze ans quand ils font connaissance. Leur relation amoureuse et créative, elle, commence quand ils en ont dix-neuf. Depuis ils vivent et travaillent ensemble, jamais l’un sans l’autre. Prix Marcel Duchamp en 2018, artistes, auteurs et réalisateurs de nombreux films dont le sublime Je veux voir, ils sont constamment à la recherche de leur Histoire, de celle des autres, du Liban et du monde, de celles tenues secrètes. Et comme leur pays, ils sont en constante transformation. Ils nous liront quelques fragments de l’Apocalypse arabe, magnifique recueil de poèmes d’Etel Adnan.

15) Hélène Matte Poète et plasticienne, PhD en Littérature, Arts de la scène et de l’écran, Hélène Matte combine l’oralité à la vidéo, l’écriture au dessin, la création à l’action. Elle use de mots-matières et d’images-gestes. Elle a participé aux festivals internationaux de poésie de Trois-Rivières au Canada, de Namur en Belgique, de Périgueux en France et de Bogota en Colombie. Elle poursuit ses recherches à l’Université Laval, dans le cadre d’un doctorat en Littératures, arts de la scène et de l’écran.Gestes éphémères, vieillissement du corps, fuite de l’oralité, désuétude du technologique, labilité du numérique : Hélène Matte célèbre le passage et la transformation de l’instant et va nous lire…

16) Auteurs sélectionnés de l’appel à textes :

Nelly Gérouard et Jean-Marc Baude, binôme d’artistes pluridisciplinaires, ont crée DEPANNE-MACHINE, au croisement d’un label et d’un groupe d’artistes à deux têtes. “DEPANNE-MACHINE n’œuvre non pas au sein de notre contemporanéité dans le domaine d’une syntaxe établie, rassurante, séductrice, trompeuse, mais dans celui d’un questionnement sur les effets de la réalité que produit notre univers techniciste.” Ce soir, ils liront “Ventre voyageur rouge“.

Clémence Gachot-Coniglio est poéte.sse et artiste visuel.le diplômé.e en littérature et arts du spectacle à l’Université Paris III, en recherche et création à l’Université Paris VIII. Iel s’est formé.e en photographie et dessin à l’UDEM Université de Montréal. Ses textes sont publiés autant dans des revues reconnues qu’émergentes principalement au Québec et en France. Gravitant autour de l’expérience du corps et de soi, son écriture explore à travers le poème différentes techniques de subjectivité :ésotérisme, féminisme, psychanalyse… Récemment iel a lu ses textes pour le Festival de la Poésie de Montréal et publié dans la revue haïtienne IntranQu’Îllité. Iel prépare un premier recueil duquel est tiré le poème lu ce soir “Evadné.e“.

 

0